Perdriau: des paroles aux actes!

L’intervention de G. Perdriau, tout nouveau vice président du parti des républicains, à la grande mosquée m’apparaît quelque peu suspicieux sachant que quelques jours plus tôt le tout fraîchement élu président des républicains  Christian Jacob réclamé l’interdiction du port du voile pour les sorties scolaires! Ou M Perdriau accepte cette vice-présidence et cautionne le discours de son parti, ou il la refuse, ou il exprime son opposition au sein de son parti. Dire noir et blanc à la fois ne peut pas être crédible. Çà à l’air toutefois d’être le mode de fonctionnement récurrent de M Le Maire… Quelques exemples ci-dessous avec mes commentaires en rouge.

Déclaration de G. Perdriau, suite à sa nomination de vice président du PR

Gaël Perdriau, nommé vice-président des Républicains : « Nous devons porter une autre vision, un autre modèle de société ».

Je remercie Christian Jacob pour sa confiance, en me nommant vice-président des Républicains, aux côtés de François Baroin et Jean Leonetti.

En me confiant la préparation du projet et les relations avec la société civile, il reconnaît mon implication d’élu local et pragmatique, en tant que maire de Saint-Étienne, président de Saint-Etienne Métropole, président de la commission des affaires sociales de l’AMF, et président de la commission sécurité de France Urbaine, qui me met au contact des réalités vécues par nos concitoyens.

Fidèle à mes convictions, je les porte désormais au cœur des Républicains en acceptant cette fonction, pour reconstruire une droite résolument républicaine, ouvertement sociale, fidèle aux valeurs héritées du Général De Gaulle et faisant de la responsabilité une des clefs de son action.6

La fidélité à De Gaulle belle étiquette électoraliste qui peut peut-être séduire les plus de 60 ans mais qui n’a concrètement aucun sens en 2019 !

Je souhaite une droite refusant toute compromission idéologique, tout compromis d’alliance avec l’extrême droite, rejetant les analyses identitaires et le glissement vers une société communautariste ne répondant pas à notre modèle universaliste républicain.

C’est quand même d’entrée mal barré avec les discours tenu par son président sur la question du voile !

Depuis désormais une dizaine d’années, nous avons disparu du débat public, incapables de proposer des idées en phase avec les évolutions de la société.

En tournant le dos aux questions sociales et sociétales, nous avons pris le risque de nous déconnecter complètement des Français.

Si nous voulons une démocratie responsable, les oppositions républicaines doivent être fortes et capables de porter des projets ambitieux, en ouvrant de vastes champs de réflexion sur les questions économiques, sociales et sociétales.

Alors que le pouvoir redevenu centralisateur depuis 2017 prétend gérer la société à coups de dogmes, décrets et autres oukases, nous devons porter un autre modèle de société que celui de la vigilance, qui aura tôt fait de se transformer en société de la délation.

Sinon, seuls les extrémismes perdureront pour s’opposer à Emmanuel Macron et son projet, dont on a du mal à comprendre les contours mais qui, jour après jour, met à mal la cohésion sociale et sape notre pacte républicain.

Je suis pour une société de la responsabilité.

Chacun doit pouvoir créer sa vie, dans le respect des lois de la République, en n’oubliant jamais que la solidarité doit permettre d’aider le plus faible, tout en lui assurant de redevenir, à terme, pleinement indépendant.

Aider le plus faible, un domaine où G. Perdriau n’excelle pas vraiment, baisse des subventions aux associations de quartier, fermeture de centres sociaux et d’amicales laïques, aucune intervention pour les personnes sans abri. Sa manière d’aider les plus faibles c’est les pousser hors de la ville et d’attirer les classes moyennes et supérieures pour les remplacer et vendre la ville àVinci

La réflexion doit être désormais suivie de propositions concrètes qui restent fidèles aux valeurs humanistes de notre République.

C’est le terreau populaire de mon territoire, la fierté et l’expérience de Saint-Etienne et des Stéphanois que je mets au service d’une refonte de la politique menée par les Républicains.

Car au plus proche des habitants de Saint-Etienne, c’est pour eux et avec eux que je travaille depuis de nombreuses années et que je continuerai sans relâche, à créer une autre vision de l’action politique au service de tous.

Pour eux (les stéphanois) que je travaille où plus exactement je repense à eux la veille des élections. ?

Il est facile de tenir des beaux discours pour cela le personnage à du talent mais ne nous y trompons pas des paroles aux actes il y a un immense fossé !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s